Sortie de résidence

Une « résidence d’artiste » désigne l’octroi pour un artiste d’une aide à la création artistique tant financière que logistique sur une durée et un projet donné. Une résidence est soumise à un cahier des charges strict impliquant que 70% du temps de présence de l’artiste soit dévolu à sa création sur le lieu ou le territoire d’accueil et employer 30% à des actions de médiation.

Ici, la structure d’accueil est Chemins du Patrimoine en Finistère – dont l’Abbaye du Relec est un des cinq sites. Le travail de prise de vue a été mené d’Octobre 2019 à mars 2020 (il devait continuer jusqu’en mai, un virus en a décidé autrement) sur l’ensemble du lieu. Parallèlement les enfants de l’école du Cragou du Cloître-Saint-Thégonnec ont réalisé un «portrait imaginaire» de leur commune, pendant la même période. J’ai accompagné les élèves dans leur démarche créative, les laissant choisir ou être choisi par les lieux. 

Merci,

Aux enfants d’avoir joué à ce jeu, de s’être laisser emmener à la rencontre de leur propre imaginaire et de nous en ouvrir les portes.

À toute la communauté éducative de l’école du Cragou, Morgane la Directrice, Justine et Claude les enseignants pour leur implication dans ce projet et pour leur accueil, Christine et Christian les Assistants de vie scolaire pour leur aide et leur accompagnement de chaque sortie et puis Cécile, la cuisinière de l’école (très belle adresse de cantine !!!).

À la municipalité du Cloître-Saint-Thégonnec d’avoir, au côté de l’Académie de Rennes, participé au financement de ce projet et la DRAC Bretagne pour l’avoir sélectionné et subventionné.

À l’Établissement Public de Coopération Culturelle « Chemins du Patrimoine en Finistère » d’avoir permis cette collaboration pour répondre à l’appel à projet de la DRAC Bretagne.

À l’Abbaye du Relec, au lieu, à son esprit, mais aussi aux personnes qui y travaillent au quotidien, qui font vivre ce lieu. Merci à Estelle pour son accompagnement dans la médiation culturelle, pour son accueil, ses cafés et son… parapluie grand format qui m’a été tellement utile. À Séverine chargée de l’accueil et à Alain et Laure dont le métier consiste à parler avec les végétaux et quelques petits animaux qui viennent déguster avant les visiteurs les espèces de…Asteraceae.

À Claire Prijac, la Directrice du lieu. Elle a cru à ce projet depuis le premier jour. C’est tellement rassurant pour un créateur qui vient présenter un projet, d’être écouté et de voir dans l’oeil de son interlocutrice une brillance qui permet de s’engager en confiance sur ce chemin quelque fois cahoteux et caillouteux de la création. 

Merci à toi Claire d’avoir permis ça, cette résidence. Tu sais l’importance pour un plasticien de pouvoir accéder, avec une certaine sérénité, à l’expérimentation d’une écriture nouvelle. Merci vraiment, merci du fond du coeur… et bravo pour ton grand respect du patrimoine, tes dons de designeure d’exposition et ceux gardés un peu secret pour le maniement de la scie japonaise…

Cliquer ici pour voir les photos http://www.gerardrouxel.fr/photographies/jardins-de-limaginaire-etats-desprits/